Toi.. toi… mon Moix…

Toi.. toi… mon Moix…

3 février 2019 4 Par Les trucs à Cricri

Scandale dans les tuyaux, pas très récent je vous l’accorde, mais c’est le premier sujet que je voulais traiter avec vous.

Il y à quelques semaines, lors de la rentrée littéraire de janvier, est sorti ROMPRE le dernier livre de Yann MOIX. Peut être certains de vous le connaissent, il est l’auteur de PODIUM, JUBILATIONS VERS LE CIEL et nombreux autres romans.
Lors d’une interview au magazine MARIE CLAIRE pour la sortie de ce nouveau livre, l’auteur à échangé avec la journaliste sur l’amour et sur ces « préférences amoureuses ». Certains propos plutôt choquants ont fait bouillir les échanges sur la tweetosphere et le petit écran et s’affoler la ménagère de plus de 50 ans.

Pauvre ménagère qui il y a si peu, nous recevait dans un intérieur en formica parfaitement rangé, nous imposant les patins en entrant dans son « home sweet home » amoureusement entretenu, cachant sous un filet bleu layette des bigoudis qu’elle avait patiemment posé au réveil pour que son adorable mari la trouve pimpante et bien coiffé à son retour du travail après sa journée de dur labeur…
Vous la voyez bien la ménagère???
C’était il y a un peu de temps, car ma grand mère à moi, travaillait et même si j’imagine qu’elle a posé quelques bigoudis à l’occasion sur sa tète bien jolie, n’avait vraiment pas que ça à faire.

Là, la ménagère de plus de 50 ans d ‘aujourd’hui, elle est dans tout ses états; elle rumine, elle vocifère, elle est rouge de colère, elle twitte, elle « instachose », pour certaine même, elle passe l’aspiro, ça lui évite de gueuler sur son ado, qui, pas au courant ou pas attentif au scandale, passe par là, innocemment, avec son « survet » et ses chaussettes cracra en sirotant une boisson gazeuse (la dixième de la journée) qu’il laissera, bien sûr, traîner sur la table basse à coté de la manette de la console de jeux…
« Non, mais il se prend pour qui celui-là à dire que les femmes de 50 ans sont « transparentes », qu’elles sont vieilles et ridées, qu’elles se font « refaire » pour tenter de garder leur compagnon qui leur préfère un jeunette de 25 ans??? »

Gloups!!!

Ça fait mal ça!!!
D’ailleurs ça à déchaîné les quinquagénaires bien pensantes, qui l’ont insulté en lui parlant de son « petit kiki » (que l’auteure à soit dit en passant surement pas testé), de celle qui compte les jours qui la séparent de ses 50 ans pour se « taper le romancier » et de celle qui à montré ses très jolies fesses sur la toile… Il y a même quelques personnalités étrangères qui ont répondu à cette provocation.
Lui se défend d’avoir provoqué, il à refusé de s’excuser pour ses propos, il revendique juste son droit à « aimer les filles de 25 ans qui ont un corps charmant et parfait et si possible asiatiques ».

Bon, soit!!!

C’est vrai, Yann, il à le droit d’aimer qui il veut, quand il veut, sous la forme qu’il veut; on n’a pas tous les mêmes goûts, y en a qu’aime pas le chocolat… Ah non, tout le monde aime le chocolat!
Y’en a qu’aime le brocolis, avec juste un filet d’huile d’olive et du sel, et d’autres qui trouvent que ça sent le vieux pet et lui préfère une bonne vieille patate.
Il a droit d’aimer les asiatiques de 25 ans.
C’est sûr, à 25 ans la peau est bien ferme, la vie devant, des hormones dans chaque centimètre carré de ce corps si désirable.
Malheureusement ou heureusement le cycle de la vie fait qu’on a 25 ans, puis 30, puis 40, puis 50… Et encore après aussi…Ça s’arrête jamais,enfin presque, ça s’égrène petit à petit et on est tous sur le même pied d’égalité.

Mais vous, Yann MOIX (on se vouvoie, on se connait pas, on n’a pas élevé les cochons ensemble), il me semble en regardant sur wikitruc que vous avez le même age que moi, même un peu plus (9 mois) et que si moi je suis vieille, vous l’êtes aussi, non?
Vous faites partie de ces hommes qui refusent de vieillir et qui pensent qu’en couchant avec une femme plus jeune, vous existerez mieux, ça sera une fontaine de jouvence, plus elle sera jeune, plus vous allez rajeunir?
Mais c’est tout faux, car pour le coup, c’est vous qui serez vieux, dans les yeux de cette post adolescente; elle aura été bercé par Secret Story alors que vous regardiez L’île aux enfants et Casimir (une pensée pour Francois du kiosque, décédé cette semaine), chantiez sur Goldorak ou Le pays de Candy, rembobiniez votre cassette de Jean Pierre Mader avec un stylo Bic pour la remettre dans votre walkman; alors qu’elle n’aura connu que le Mp3, le web, et les soeurs Kardashian.
Un temps vous l’éblouirez de votre culture, de votre regard de chien battu, de vos chemises ouvertes sur un torse velu (poils qui n’existent plus chez ceux de son espèces), de vos récits d’aventure des 50 ans passés ; mais vite, cette période si magique qui définie le début d’une histoire d’amour, prendra un tournant, pas vraiment à votre avantage.
Alors, vous confessez que vous « Rompez » suite à cette période, car vous aimez saccager ce qui est bon pour vous.
Vous avez raison, il était temps de partir, avant qu’elle trouve trop prononcées les petites pattes d’oies au coin de vos yeux, qu’elle se rende compte, une nuit ou elle rentre d’une After avec des potes, alors que ce soir vous vous êtes couché tôt, que vous ronflez; que parfois votre « attirail masculin » n’est plus si performant et que deux fois dans la même nuit (voire dans la même semaine) c’est devenu du domaine du fantasme.
Bien sur, un corps de 25 ans est plus lisse que celui de 50 ans, mais celui de 50 ans est il si repoussant?
Ces petites imperfections ne font elles pas partie des plaisirs de la vie, chacune est une histoire, une anecdote, le corps est le reflet de l’intérieur, et les corps de 25 ans sont ils toujours beaux?
Je connais des jeunes filles de 25 ans qui ont « une plastique moins dans votre norme » et des femmes de 50 ans qui ont encore un « corps de magazine ». Nous sommes une génération de femmes qui s’est émancipé, nous sommes indépendantes, nous avons toujours travaillé, nous avons été élevé dans le culte du sport à une période ou l’alimentation n’était pas encore devenu une arme de destruction.

Nos corps ont 50 ans, 60 ans, 70 ans… et pourtant sont ils pour autant méprisables ou invisibles?

Que pensent les jeunes filles de 25 ans d’un homme de 50 ans qui les drague?

Les femmes de 50 ans se font elles toutes refaire une ou plusieurs partie du corps, comme vous le sous entendez?
Peut être dans votre monde à vous, dans votre microcosme, car moi les seules que je connais qui ont fait refaire une partie de leur corps, c’est un sein, suite à une ablation cancéreuse ou des parois nasales suite à des nombreuses sinusites; mais Madame tout le monde, celle qui a 50 ans aujourd’hui, elle s’assume, elle mange bio, elle entretient son corps et elle est bien dans sa peau.
Si son mec la quitte pour une fille plus jeune, est ce vraiment elle le problème? Ou lui, qui comme vous n’assume pas son age?
Les hommes aujourd’hui n’ont ils pas plus de mal à trouver leur place dans ce monde d’amazones qui élèvent leurs gosses seules, tout en gérant un job hyper prenant, entre deux marathons et quelques parties de jambes en l’air avec des toyboys rencontrés sur Tinder?

L’amour avec un grand A est toujours la quête ultime pour tout être vivant, beaucoup ont trouvé leur A, certains en sont à D ou E, d’autres ont fini l’alphabet et ont recommencé.
Mais non, vous avez tort, la femme de 50 n’est pas invisible, le corps lisse n’est pas synonyme de beauté, de plaisir, le corps en lui même n’est pas une promesse de bonheur, qu’il ait 20 ou 70 ans, il est le vêtement avec lequel on se promène sur la route de la vie, mais aucunement un gage de réussite.
Vous avez le droit de dire ce que vous aimez ou pas, mais vous n’avez pas le droit de nous dire que nous sommes invisibles, vous n’avez pas le droit de nous faire croire que c’est de notre faute si vous avez un penchant pour les jeunes asiatiques de 25 ans . Il est simplement le moyen que vous vous avez trouvé pour tenter de combler votre solitude profonde, mais nous n’en sommes pas responsables.

Je vous souhaite à vous, Monsieur Yann Moix, une quinquagénaire douce, attentive et sexy qui saura prendre soin de vous et vous rassurera dans votre virilité, assez pour que vous n’ayez pas besoin de rompre à tout bout de champs; et à nous quinquagénaires solitaires de trouver un mec qui ait des couilles, assez, pour nous aimer comme nous sommes, avec nos rides, notre histoire, mais aussi notre richesse et notre force d’amazone de 50 ans.

Namaste.

Cricri.