Green attitude…

Green attitude…

22 juin 2019 6 Par Les trucs à Cricri

Depuis le début du blog je vous fais régulièrement des articles sur l’écologie, le bio, le zéro déchet.

Voila deux ans déjà que je m’intéresse de très prés à ce mode de vie, même si depuis longtemps je trie mes déchets, j’essaye de manger sain et équilibré et j’évite trop le chimique…

Je trouve très important de prendre soin de soi avec des produits le plus naturels possible, je suis convaincu que ce que nous mangeons se voit à l’extérieur, je ne suis pas accro aux produits de beauté, mais j’ai toujours fait attention à mon apparence, à ma peau, à mes cheveux, mais c’est une préoccupation très égoïste…. Pourtant ces derniers temps je m’ouvre, je suis plus préoccupée par notre planète, par l’Écologie. J’en ai fait une sorte de cheval de bataille, une quête, car comme tout nouveau mouvement il faut des porte-paroles, des gens chargés de divulguer et d’expliquer les idées… Un représentant. Je ne pense pas être si importante pour prétendre à un titre quel qu’il soit dans ce domaine, pourtant je me rends compte en discutant autour de moi que j’ai mis en place des choses dans ma vie qui sont devenus naturelles pour moi, mais que d’autres ne connaissent pas. Il m’arrivent de donner des conseils sur ce sujet, j’en demande aussi et je me renseigne beaucoup…

Alors j’ai décidé de faire ma part de « Colibrictateur » et de vous faire un petit résumé de mes routines quotidiennes, ménagères, esthétiques, mode de vie…

Bref ma LIFESTYLE, ma façon à moi de vivre, de faire et de penser les choses.

Cricri’s Lifestyle.

Avant tout j’essaye et je dis bien j’essaye de vivre en mode minimaliste.

C’est un vrai challenge pour moi car j’ai l’habitude depuis des années de consommer pour remonter mon moral, d’acheter ce qui me fait envie, surtout des fringues, bref je suis une consommatrice. J’ai ce gros défaut qui m’a souvent amené pas mal de galères, mais je travaille là dessus, je consomme malheureusement encore bien trop, mais avec beaucoup plus de conscience, j’ai moins besoin d’acheter quand ça va pas, car je suis aujourd’hui plus heureuse, équilibré et quand je vais pas bien je fais autre chose que du shopping. Mais comme je suis une accro à internet et au réseaux sociaux je suis souvent tentée par des pubs, des blogeuses qui parlent de produits qui me deviennent essentiels en tout cas c’est ce que je me laisse croire… 😉

Bref je travaille à devenir une Consommactrice

Personne n’est parfait, je suis sur une route bien longue, dont la ligne d’arrivée est invisible et je pars de bien loin, mais je suis convaincu que le plus important est le chemin et non sa finalité. Je peux encore faire mieux, des tonnes de gens sont plus engagés que moi, mais ce que j’ai mis en place dans ma vie, est devenu pour moi naturel et je sais que je ne reviendrait pas en arrière.

Pourquoi se poser tant de question quand à ce qu’on mange, ce qu’on mets sur son corps, ce avec quoi on nettoie nos intérieurs, ce que l’on mets dans nos poubelles, sur la façon dont on consomme?

Il y a peu je parlais avec une copine d’une pâte a tartiner dont je tairai le nom et je lui disait que j’avais trouvé un produit similaire dans mon magasin bio, qui était « une tuerie »… Elle me dit « est ce que ça serait si grave si tu en mangeait??? ». Non, c’est vrai, ça ne serait pas si grave si j’en mangeait… Mais je préfère mettre dans mon corps, ingurgiter, un produit avec moins de substances nocives, des colorants, d’exhausteurs de goût, moins de sucre, peut être plus éthique; sans huile de palme; culture qui extermine des forets entières pour les remplacer par des plantations de palmiers à huile, qui en même temps qu’abattre des milliers d’arbres, détruiront les habitats de la faune locale, m’éviteront de donner mon argent à de grands groupes qui sont plus préoccupés par le bien être de leurs actions que de celui de leurs employés. Bref, je sais et ne veux surtout pas me cacher tout ce qui se passe derrière cette pâte au chocolat bien aimée des enfants, des parents et qui est facilement associé aux mots: plaisir, douceur et récompense. Je préfère, quand j’en ai très envie, surtout quand mon foie me donne le feu vert, m’acheter un petit pot de cette gourmandise, bio et meilleure pour ma santé et pour la planète. C’est ma préoccupation à moi, mon crédo, j’accepte que d’autres n’ai pas cette préoccupation, même si j’ai beaucoup de mal à le comprendre, mon engagement passe surement pour de l’extrémisme, tant pis, je vis seule et je n’ennuie que moi et je soûle un peu ceux qui comme vous lisent mes articles.

Je suis en bonne santé (là je touche cette tête bien dure qui est la mienne par superstition pour ne pas me porter la guigne), je me suis suis jamais malade, même pas la crève, j’ai un poids satisfaisant, une belle peau, des cheveux en bonne forme, pas de soucis majeur, je ne fume plus depuis une quinzaine d’années, je bois de moins en moins d’alcool du moins occasionnellement, pas d’addiction majeure hormis à la cogitation permanente, à la couture, à internet, au ciné, à la lecture (même si en ce moment je suis un peu en période de détox) et aux jacasseries. Une vie équilibré, de quoi vivre les trois / quatre dizaines d’années qui me restent à vivre (normalement) en bonne forme et en pleine possession de mes moyens. Bien sur, tout cela ne nous met pas à l’abri d’un soucis, d’une maladie, mais si cela devait m’arriver je n’en serai pas responsable. Comme je ne veux pas être responsable de l’exploitation de populations moins favorisés, de l’extermination d’espèces animales et végétales, ni de l’enrichissement d’une certaine caste sur le dos des plus faibles. Comme je ne veux pas être responsable de cette terre en friche et agonisante que nous allons laisser à nos enfants et surtout à leurs enfants et petits enfants…

Donc, je parlais de minimalisme: Il y a cinq six ans je me suis retrouvé dans un petit appartement de 30 m2 après avoir habité une grande maison de 180m2, il a fallu réduire au maximum les objets, les vêtements, les trucs accumulés au fil des années. Avoir peu de place finalement amène une façon différente de voir les choses, pas besoin de 4 poêles, 6 casseroles, une cocotte, un hachoir, un robot, un cuiseur a riz, une crêpière… Ce que je veux dire, c’est que parfois avec peu de choses, on fait beaucoup. Dans une grande casserole on fait cuire une petite et une grande quantité, on peut dans une poêle faire des œufs, du riz, des crêpes… C’est sur, c’est chouette d’avoir un appareil pour cuire le riz, mais le riz se fait bien aussi dans une casserole, dans une poêle et combien de fois va t’on se servir de ce « cuit riz » dans une année?… Oui c’est vrai, à un moment il manque, inévitablement, il y a un jour ou on se dit « tiens si j’avais un truc pour cuire le riz ça serait cool »… Oui mais tout cela prend de la place dans le placard, prends la poussière, prends des sous et apporte t’il vraiment le confort imaginé? Fait il de nous une personne plus heureuse, nous libère t’ il plus de temps? Que nous apporte t’il au final? La joie totalement inutile de le posséder, d’avoir consommé, il comble surement un manque, mais surement pas celui pour lequel il à été acheté…En tout cas c’est le mec riche Amerloque là-haut qui se moque bien de nous, car il a réussi à nous faire croire avec sa pub qui lui a coûté tes revenus imposables de 43 ans de dur labeur, que tu étais nul si t’achetais pas ce qui « cuit riz » ou sa « pâte à tartiner super méga bonne » qui va faire de toi un bon parent aimant et soucieux du bonheur de ton enfant…Et que grâce à toi il est riche d’un zéro de plus et qu’en plus il payera pas d’impôt sur son bénéfice dans ton pays (ce qui permettrai à l’état d’instaurer une aide supplémentaire à ceux qui crèvent la dalle la, juste à coté), mais par un montage financier qu’il s’est payé avec ton ixieme pot acheté et il placera le tout dans un paradis fiscal qui lui permettra de mettre sa famille pendant 500 ans à l’abri du besoin, alors que toi tu n’est pas du tout sûre d’assurer déjà demain…

Pardon je m’égare… Vous la voyez là, la fumée qui sort des mes oreilles…?

Pareil pour la salle de bain, la cuisine, avons nous besoin de tant de produits? De toutes les machines possibles et inimaginable, à la dernière mode?

Donc un environnement dégagé et épuré égale esprit dégagé et épuré…

Cricri, cesses de jacasser et viens en au sujet de ton article: Mon quotidien bio et moins de déchets:

Beauté: c’est par la beauté que j’ai commencé ma conversion, je crois que c’est au moment ou j’ai laissé repousser mes cheveux, car mes boucles sont aussi dues à une nature de cheveux très sèche et souvent je dois couper pour enlever les pointes qui ressemblent à de la paille. Du coup, je cherchais à partir sur de bonnes bases et j’ai décidé de ne plus utiliser les shampoings classiques, bourrés de silicone qui te laissent croire que ton cheveux est en pleine forme sauf qu’en fait il est emprisonné dans une espèces de gaine qui les étouffent, ensuite ils tombent ou deviennent mous, moches… Et comme ma préoccupation passe aussi par moins de déchets je suis passée aux shampoings solides. Comme ça, pas de bouteille plastique, un pain égal deux bouteilles de shampoing. J’en ai testé plusieurs et je pense avoir trouvé mon bonheur, j’alterne un pain cheveux normaux le Sweetie de Pachamamai et le top du top pour mes cheveux le Ca frisouille d’une petite maison l’Atelier Aromaury dont je vous reparlerai plus loin pour un autre produit. Celui ci me permet de ne pas recourir à l’après shampoing que j’utilise encore en bouteille plastique, ça sera une prochaine étape. Le démêlage avec celui ci est plus aisé même si vous imaginez bien que dans ces bouclettes se cachent des milliers de nœuds bien serrés qu’une fois par semaine je démêle patiemment avec ma brosse en poils de sanglier. Laborieux! De temps en temps je fais avant le shampoing un masque a l’huile ( huile de coco, monoi, des poudres ayurvédiques, du brou de noix, du henné neutre, du rassoul, de l’aloe vera…) que je laisse poser quelques heures, ça les nourris bien et leur redonne un petit coup de fouet et de ressort…

Pour le visage: J’utilise quatre huiles différentes.

Coco: ça c’est l’huile passe partout (rayon épicerie du magasin) je me démaquille avec une petite noisette sur la lingette et démaquillage au top! Ensuite un petit nettoyage au savon, le même que pour le corps. Puis une pulvérisation d’eau florale ou hydrolat, en ce moment c’est mélisse, mais ça peut être rose,verveine, bleuet… pour enlever le calcaire. Ensuite un petit sérum que je vient d’acheter: Squalane (ingrédient issu de l’olive) qui nourri les peaux matures (50 ans…). Ce sérum vient d’une petite maison que j’aime bien puisqu’ils ne vendent que des produits bruts TYPOLOGY : huiles végétales, essentiels, hydrolat, et quelques produits composés tout cela dans des contenants en verre réutilisables et recyclables. Puis, une huile pour remplacer la crème, j’alterne entre huile de rose musquée et abricot pour le jour, la rose étant plus grasse que l’abricot et avocat pour la nuit (j’en met parfois sur les mains avant le dodo).Belles mains, visage peau de bébé 😉 .

Pour le corps: Je me lave avec le savon Avocado (j’adore les noms des produits de cette maison), il contient des huiles d’avocat et de coco, c’est l’atelier AROMAURY encore. C’est le seul qui quand je me lave et que je mets pas de gras après ne fait pas la peau qui tire (j’en ai déjà testé une dizaine et ils sèchent tous beaucoup trop) et quand je suis discipliné ;-( je mets de l’huile de coco sur ma peau en sortant de la douche pas encore sèche et ça hydrate ma peau. Malheureusement quand je suis en crise d’eczéma rien ne remplace mon savon à l’huile et mon lait pour le corps chimique 🙁

Je cherche une alternative et j’ai trouvé un produit à tester lors de la prochaine crise (pas pressé du tout) qui contient plusieurs huiles, de la vitamine E, cire d’abeille, gelée royale… Il est pas donné alors j’ai commandé un petit pot que je testerai lors de la prochaine crise. C’est le baume de Les petits prodiges j’ai choisi celui au citron.

Pour les dents: j’utilise une brosse à dent en bambou douce, j’ai pas encore trouvé d’alternative qui me convienne au tube de dentrifrice en plastique meme si j’utilise une marque bio… A suivre.

Toutes ces opérations ne prennent pas beaucoup de temps, allez! dix minutes par jour, pas plus… FAST CRICRI…

La maison: je fais ma lessive depuis une année et demi, je tâtonne aussi dans les recettes, je m’approche de la bonne je crois, j’ai piqué celle de lecaminole.fr et à une de mes copines:

Pour 1 litre d’eau , 20 gr de copeaux de savon de Marseille, 20 gr de savon noir, 20 gr de cristaux de soude et huile essentiels si envie…

Pour détacher et pour les taches de mascara sur les lingettes démaquillantes je fais tremper quelques heures après avoir frotté avec un pain de savon de Marseille avant de mettre à la machine. Pour dégraisser on peut mettre des cristaux de soude dans la machine ou dans le trempage et pour blanchir les lingettes du percarbonate de sodium.

Pour la vaisselle: je n’utilise plus d’éponge, je me suis fait des Tawashi, avec une vieille chaussette (non ça sent pas des pieds…) ou un vieux tee shirt mais je trouve pas ça trop pratique. Je me suis fait ensuite des éponges avec du tissu en nid d’abeille et des carrés de tissus, bourré d’ouate, avec une petite étiquette ou un morceau de tissu pour la faire sécher entre les utilisations, j’ai même fait un passant pour y glisser la main. Pour les casseroles et gratter j’ai une petit brosse et plus de produits vaisselle, je frotte mon éponge sur un savon de Marseille, celui que j’ai à déjà une année et je pense qu’il tiendra au moins encore six mois… Plus de Sopalin, j’ai fait des lingettes avec de la microfibre pour essuyer la table, le plan de travail. Pour le repas j’utilise des serviette en tissu.

J’ai aussi fait des protections en cire d’abeille réutilisables pour remplacer le papier d’alu ou le cellophane, en deux tailles différentes, on chauffe avec les mains, sur le plat ou le bol, ça colle bien, c’est étanche, quand on a fini on passe un coup d’éponge et on range. Ça s’achète aussi ici.

Pour le ménage, je termine les produits en cours et je vais garder savon noir, vinaigre et bicarbonate de soude…

Plus de mouchoirs en papier, j’ai 5/6 mouchoirs en tissu et c’est top, y en a moins qui traînent partout, là j’en ai acheté à une fille qui coud et qui vend sur le site VINTED uniquement, pour avoir des tissus sympas. Les jolis cotons

Je ne vous reparle pas de la gourde, je vous ai déjà fait un article, mais ça y est j’ai investie…Mon article ici… Je l’aime!

Pour les vêtements: Je vous ai parlé lors d’un article précédent de VINTED et j’adore, les prix très bas, une deuxième vie, les « Vintys » sympathiques et c’est super facile d’utilisation. Article ici

Pour l’electro: il existe un site qui fait du reconditionné: il s’agit de BLACK MARKET. On peut y acheter téléphone, tablette, Electroménager… Et même revendre vos vieux appareils. C’est facile d’utilisation, il y a des codes pour signaler l’état de l’objet, ils sont tous révisés et en état de fonctionnement… Bref, ça vaut le coup de se pencher la dessus plus longtemps…

Et puis le dernier truc dont je voulais vous parler

Un moteur de recherche sur internet: ECOSIA. Au lieu de se servir de Google ou Safari ou Yahoo, servez vous d’Ecosia (à paramétrer dans vos préférences). A chaque recherche, au lieu de rapporter des millions aux grands groupes déjà blindés de Dollars, aidez ECOSIA à planter des arbres. Toutes les 40 recherches, un arbre sera planté quelque part dans le monde, à chaque fois que vous faites une recherche, le nombre d’arbres plantés est affiché et naviguez sur leurs sites pour connaitre toutes leurs initiatives… Un moyen de surfer intelligemment….C’est facile à faire et Éthique…

Voilà!

Je vous reparle pas d’alimentation, je vous en ai déjà parlé dans mon article sur le BATCH COOKING. Mais je tente de manger des produits bio au maximum et des produits bruts non transformés…

Toutes ces alternatives coûtent bien moins chers que leur homonymes chimiques, ce sont des belles économies chaque mois, je vous le garantie… Et du coup on peut envisager des faire des projets… de voyage pour 2020… Bali peut être?….

Je milite à ma façon, pour me déculpabiliser du monde que nous laisserons derrière nous et même si ce que nous faisons, n’est qu’une goutte d’eau dans ce grand incendie, je ne peux rester tranquillement les bras croisés à regarder ce spectacle immonde se dérouler sous mes yeux, sans tenter un sursaut de sauvetage…

Je suis une Colibrictatrice une Consommactrice…

Accompagnez moi, venez avec moi sur le route des Consommacteurs, soyez vous aussi un Colibri , devenons une nuées de Colibris, partagez avec moi vos routines à vous, vos idées, vos créations, n’hésitez pas à partager vos petites adresses françaises ou locales qui fabriquent des supers produits, avec une éthique et des ingrédients naturels…

Merci de ce temps passé avec moi, mes combats mes mots…

Cricri

Ma petite musique de la semaine….