La fissure

La fissure

3 août 2019 2 Par Les trucs à Cricri

Bonjour à tous.

Le mois d’août démarre, aujourd’hui est pour moi un jour particulier. puisqu’il y a 24 ans, exactement, débarquait dans ma vie: un p’tit gars… Le plus beau, le plus intelligent, mon trésor, mon petit chéri, mon fils Adoré… Bon anniversaire à toi Mat en ce 3 août et que ta vie soit belle… Je t’aime!

La séquence émotion étant terminée, nous pouvons attaquer le sujet qui nous réunis aujourd’hui. La lecture de la quinzaine, le livre que peut être vous voudrez glisser dans votre valise, ou si les vacances sont terminées, celui que vous lirez le soir sur votre terrasse avec un verre de citronnade, un carré de chocolat, après le repas, à la place de la télévision, avant l’heure du coucher.

Je me suis régalée de cette lecture. Je connaissait l’auteur Jean Paul DIDIERLAURENT puisque j’avais lu son premier roman, Le liseur du 6h27: l’histoire d’un type, Guylain Vignolles, être sombre et solitaire, qui travaille dans une usine de pilonnage et qui à son grand dam s’occupe d’une machine qui dévore les livres et les transforme en petits confettis. Sa rébellion quotidienne consiste à soustraite aux dents destructrices de ce monstre, une page d’un livre prise au hasard, une page de littérature qu’il réussit à ses risques et périls à sauvegarder. Chaque matin, il prend le RER de 6H27 et fait la lecture de cette « rescapée » aux autres passagers. Au fur et à mesure sa vie va prendre un nouveau tournant et le sauveteur deviendra peut être le sauvé… Si vous n’avez pas lu, allez y c’est savoureux, bien écrit et original.

Donc je connaissait le premier qui avait été une super découverte et là j’ai eu envie de retrouver son univers avec: LA FISSURE

Xavier Barthoux la cinquantaine commercial dans une entreprise anciennement familiale: les Ets Frachon, rachetée depuis une décennie par la holding américaine Céramix. Celle ci, non contente de supprimer la quasi totalité des emplois de la fabrique française très réputé dans le « nain de Jardin » avait transformé ce savoir faire des céramiques, terres cuites et terre naturelles en polyrésine; qualitativement bien inférieure mais plus rentables. Les ateliers de production français ont été supprimé, à l’exception du poste de Marie Odile (Mo) qui doit se contenter de la peinture des bonnets, des barbes, des cheveux et de quelques rares accessoires et remplacé par des chaines chinoises sophistiquées .

Le quotidien professionnel de Xavier est devenu bien ennuyeux, heureusement pour lui, chaque fin de semaine il prend sa voiture et se rend dans sa maison de campagne des Cevennes qu’ils ont acheté avec sa femme Angèle pour se ressourcer.

Un quotidien bien routinier mais cette bouffée d’oxygène du weekend lui permet de supporter les Américains de Ceramix, Angèle et Bella le Chihuahua de celle ci accro à sa maîtresse, l’indifférence et la bêtise de leur fils unique Axel qui ne se rappelle qu’aux bons souvenirs de son père que quand il est a court d’argent…Bref, la vie et ses exigences!

Cette routine bascule un samedi matin, pendant le petit déjeuner sur la terrasse entre le café chaud et la tartine, Xavier aperçoit, effaré, une fissure dans le mur de sa maison chérie.

Là, avec cette fissure, sa vie pépère va basculer, pas un peu, mais la totalité de sa vie, les éléments vont se déchaîner et Xavier va devoir tout reconsidérer. Des événements étranges vont s’enchaîner l’obligeant à prendre des décisions et des chemins jusqu’alors inimaginables…

Mais il ne sera pas seul, car dans ses aventures, dans sa nouvelle quête, il sera fidèlement accompagné par Numéro 8 le nain de jardin planté depuis de nombreuses années dans les broussailles de sa maison d Alzon sur la D999 Antipode de Chatham Islands.

Cette fissure va totalement bouleverser sa vie, sa façon de voir les choses, sa façon de vivre, va remettre en cause ses comportements ses choix face aux autres…

L’écriture est bien menée, la langue facile et colorée, le verbe ironique et le texte dans sa totalité carrément loufoque. Pourtant, car il y a un pourtant, à aucun moment on ne peut imaginer la fin, et Jean Paul Didierlaurent nous emmène dans les tréfonds de nos âmes, dans un voyage initiatique qui nous mènera jusqu’au bout du monde. Ce roman m’ a limite tiré les larmes, tellement le message final est insolite et inattendu…

Encore!!! J’en veux encore s’il vous plait Monsieur DIDIERLAURENT!!! 😉

Donnez moi encore cette écriture juste et drôle, cet imaginaire qui font de moi une accro de la littérature française d’aujourd’hui et me font bénir ces trente années à faire le plus beau métier du monde, celui de libraire et qui continu encore aujourd’hui de me nourrir de ces moments d’évasion uniques et si riches!!!

Allez y, allez, chez votre libraire l’acheter ou passer commande! Achetez ce livre les yeux fermés et savourez le, comme ce carré de chocolat que vous laissez fondre sur votre langue, ce rayon de soleil dans lequel vous vous lovez derrière vos volets, ou ces draps bien frais un après midi d’été à l’heure de la sieste, goûtez ce plaisir de l’inutile, de l’inactivité, mettez votre vie sur pause le temps d’un roman… Le monde continuera de tourner sans vous, le banquier continuera de compter les sous que vous n’avez plus sur votre compte, le client continuera de regarder son silo se vider de ses granulés en attendant que mon entreprise rouvre, les cons continueront de faire leurs conneries, les fleurs de pousser, l’été de se dérouler doucement, les années de s’écouler et mon fils de faire sa route plus loin de moi…

Voila pour cet article, un de plus. Je vais vous laisser plus longtemps que d’habitude, je vais m’accorder une pause dans l’écriture, des vacances, prendre le temps de refaire le plein de thèmes pour la prochaine saison, de lectures pour les prochains débriefing lecture… Je vous retrouverai pour un nouvel article le 07 septembre, ainsi nous nous retrouverons à nouveau tout les 15 jours.

Je vous souhaite un beau mois d’Aout, prenez le temps de vivre, d’aimer ceux qui vous sont chers, de savourer chaque instant, prenez soin de vous, mangez des choses bonnes pour vous, pour votre corps, votre peau, vos cheveux, mais aussi de bonnes choses pour votre moral (le rosé, l’amour, les rires et le chocolat en font partis). Embrassez vos amours, vos enfants, vos parents, appelez vos amis, partagez vos paysages, aventures, photos sur les réseaux sociaux, ou sur les groupes familiaux, donnez moi de vos nouvelles, laissez des commentaires sur le blog, sur mes posts…Moi, je vais profiter, faire le plein d’amour , de soleil et de bonnes énergies…

Merci de me lire, merci de m’être fidèle…

Cricri.

Ma musique (nostalgie, nostalgie 😉 ): ICI